En 1846 au Locle, en Suisse, le jeune horloger Ulysse Nardin a une vision d’avenir. Bien que vivant loin de la mer, il est convaincu de deux choses : la demande de chronomètres de poches et de marine est en pleine expansion, et il est capable de répondre à cette demande.
Il avait vu juste, et les montres de navigation Ulysse Nardin établissent un standard de précision, aussi bien dans le domaine civil que militaire, pour les années à venir. Dans les années 1870, plus de 50 marines et sociétés de transport maritime international sont équipées de chronomètres de bord Ulysse Nardin, fournissant ainsi aux marins des instruments précis et efficaces pour leurs échanges entre les continents.
À sa mort en 1876, son fils Paul-David Nardin prend les rênes de la société, perpétuant la quête d’innovation technique d’Ulysse Nardin. En 1975, la société compte 4 300 prix d’horlogerie, dont 18 médailles d’or internationales ainsi qu’un grand nombre de brevets technologiques